Lettre à mes amis en réponse à l’Instruction du Vatican du 29 novembre 2005 sur l’homosexualité dans les Séminaires

. . .

Mais ceux qui n’auront pas eu la chance de se préparer correctement, ce sont ceux à qui on a enseigné qu’être gay est une question idéologique, faisant partie d’une guerre culturelle, quelque chose qui concerne ce que font les gens (actes sexuels) et ce que les gens disent (sortir du placard, défier l’autorité ecclésiastique) et non pas de ce que la personne est.

Les séminaristes et professeurs de séminaire qui se trouvent dans cette situation, et qui se retrouveront parmi ceux qui sont les moins capables d’exprimer leur douleur et leur protestation, ce sont ceux pour qui il sera très difficile de gérer le sentiment d’avoir été poignardés dans le dos, en lisant dans l’Instruction qu’avoir «des tendances homosexuelles profondément enracinées» est un fait. Un fait à affronter alors qu’on ne leur a donné aucune aide psychologique, et même pas un vocabulaire adéquat. Et ces personnes, si elles sont honnêtes, n’ont plus qu’à partir.

RSS feed RSS feed


James Alison photo

Le péché originel à la lumière de la Résurrection : Bienheureuse faute d'Adam...

Le péché originel à la lumière de la Résurrection : Bienheureuse faute d'Adam...

Paris: Cerf, 2009 (ISBN 9782204091084).